FANDOM


Lu dans la presse, et donc méfiance chez tante Ortance le dimanche à 4 heure. Où s' arrêtera donc la connerie administrative:

Après le fromage de Herve, c’est un autre patrimoine de la gastronomie wallonne que l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire pourrait mettre en péril. La tarte au riz, chère aux Verviétois, ne semble guère plaire aux inspecteurs de l’hygiène et ce, pour deux raisons. D’abord, la spécialité est fabriquée à base de lait de vache cru, donc non pasteurisé et susceptible de poser des soucis bactériens. Ensuite, pour respecter son goût et son onctuosité, elle n’est pas rangée dans des frigos après production mais conservée à température ambiante par les boulangers respectueux de la tradition, contrairement à ce qui se pratique dans la grande distribution et dans la boulangerie industrielle. Or, un produit frais à base de lait nécessite en principe un passage par le réfrigérateur pour éviter la multiplication bactérienne.